Sélectionner une page

Marionnettes réalisées sur commande

Le Centre de la Marionnette de Saint-Nicolas est régulièrement sollicité pour la fabrication de marionnettes sur commandes, que celles-ci émanent de particuliers, férus de cet art populaire, de commerçants pour l’ornement de leurs locaux, ou encore de groupements professionnels ou socio-culturels, répondant à des finalités diverses.

Ces marionnettes peuvent être de toutes tailles (des plus petites ou plus grandes), de toutes complexités de réalisation ou de toutes thématiques. Leur point commun réside dans la fabrication exclusive de marionnettes à tringle, selon la tradition liégeoise.

Nous présentons quelques réalisations effectuées sur commande et situons le contexte de la sollicitation du Centre de la Marionnette de Saint-Nicolas à cet effet.

Vous souhaitez également une marionnette personnalisée? N’hésitez pas dès lors à nous contacter via notre formulaire de contact, en spécifiant les grands contours de votre demande. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.winklaughing

Fleury et Griot, pour le théâtre de la source à Huy.

Ce personnage de Fleury est issu de l’imaginaire du  groupe des fondateurs du Théâtre de la source de Huy. Fleury est le premier personnage  qui  à  l’instar du Tchantchès Liégeois représente l’esprit hutois.

Cette marionnette  est en effet une création du Théâtre de la source de Huy dont les fondateurs sont Mireille WERY, Françoise BAEKEN et Jean-Luc GERLACHE dit Gaba. Sculptée par Jean François HENKINET du Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, peinte et habillée par Madame Mireille  ALBERT.

L’inspiration de cette marionnette vient du groupe qui a imaginé ce personnage au passé mystérieux et mystérieux lui-même voire avec une touche de nostalgie. Venu avec les armées Napoléoniennes et resté au pays de Huy, il travaille dans la construction de la collégiale et est interprétée en marionnette traditionnelle liégeoise (construite et articulée à la façon d’une marionnette de chez nous). Sa particularité est d’être  flanqué d’un chat avec qui il dialogue. Il est aussi accompagné de Griot un peu sorcier et de Blanche avec qui on soupçonne une idylle naissante. Cette marionnette est une marionnette habillée et ses principales difficultés sont : un visage qui lui donne un air mystérieux un peu noble , le catogan et une oreille beaucoup plus grande qui lui permet d’entendre les chats qui lui rapportent les petits secrets de la ville.

Centre de la marionnette liégeoise de Saint-Nicolas, Fleury et Griot pour le théâtre de la source à Huy.

Un tambour-major des marches de l’Entre Sambre et Meuse

Les marches de l’Entre Sambre et Meuse sont historiquement des processions à caractère religieux trouvent leur origine dans les processions de la Fête-Dieu. Elles ont le plus souvent été ensuite dédiées à un saint ayant miraculeusement intercédé en faveur de la communauté locale.

L’origine des escortes armées accompagnant ces processions est quant à elle essentiellement profane. Ces escortes armées sont les héritières des milices urbaines et rurales qui devaient protéger villes et bourgs. Ces milices rendaient également les honneurs lors des manifestations importantes se déroulant dans leurs localités. Avec le temps, ces milices ont disparu et leur rôle a glissé vers des sociétés  regroupant les hommes non mariés étaient le plus souvent chargées de l’organisation des manifestations festives dans les villes et villages. Ces groupements perpétuèrent les traditions en conservant un aspect militaire aux escortes et en les équipant  d’uniformes inspirés ou reproduisant à l’identique ceux des armées du Premier Empire.

C’est la famille d’un amoureux de ces marches folkloriques qui nous a commandé ce tambour major.

Le mineur de la Maison des terrils à Saint-Nicolas

Coincée entre les terrils du Gosson 1 et 2, résultant de l’activité du charbonnage du même nom, la Maison des Terrils est implantée dans un ancien lavoir édifié en 1907.

Revenant sur l’histoire et la vie dans les charbonnages, ce lieu s’intéresse également à la flore et la faune particulière que l’on peut apercevoir en escaladant ces collines construites par les hommes. Un lieu unique qui mêle passé industriel et biodiversité.

Aujourd’hui, le site du Gosson s’est mué en un vaste parc paysager qui cherche à mettre en valeur le passé minier résultant d’activités charbonnières. Longtemps perçus comme des cicatrices douloureuses d’une ère industrielle révolue, les terrils sont aujourd’hui des refuges pour de nombreuses espèces partiellement en voie de disparition.

Dans la Maison des Terrils, l’ancien lavoir, qui abrite « la salle des pendus » (l’endroit où les mineurs suspendaient leurs vêtements avant de descendre à la mine et où ils se douchaient) il existe une exposition permanente d’objets d’époque et des expositions temporaires.

Le mineur commandé par la Maison des Terrils et sculpté par l’atelier, acceuille les visiteurs de la salle des pendus.

Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, Mineur maison des terrils copie

La marotte des infirmières

Sur requête d’une association d’infirmièr(e)s stomathérapeutes organisant une séance de recyclage à Malmédy, en février 2022, l’atelier a produit une centaine de marottes destinées à être remises en souvenir de la Cité Ardente, aux participant(e)s.

Les marottes représentaient essentiellement Tchantchès, personnage mythique du folklore théâtral populaire liégeois.

Gage que les infirmier(e)s non liégeois(es) n’oublieront pas la bonne bouille du citoyen d’Outremeuse dont une des premières rencontres historiques fut avec des internes de l’ancien hôpital de Bavière, dans le théâtre de Léopold LELOUP de la rue Roture. Le marionnettiste avait en effet  remarqué dans le fond de la salle un groupe régulier d’étudiants en médecine à l’hôpital du vieux Bavière, sis sur l’actuelle place de l’Yser. Mr LELOUP créa, vers 1870, un petit personnage, un auto-portrait vêtu d’une grande blouse blanche. Ce personnage nommé Tchantchès commença à discuter avec les étudiants présents. Il discutait avec eux, racontait des blagues. Les étudiants virent de plus en plus nombreux et le prirent en affection. Vu ce succès, d’autres théâtres se sont appropriés le personnage, avec plus ou moins de succès mais c’est comme cela que Tchantchès se répandit dans tous les théâtres de la ville.

Centre de la marionnette liégeoise de Saint-Nicolas, Marottes infirmières

Edouardo De Filippo, à Casarano dans les Pouilles

Eduardo De Filippo (né le à Naples et mort le à Rome) est un acteur, dramaturge, réalisateur et scénariste italien.

Fils naturel de l’acteur et dramaturge Eduardo Scarpetta, auteur de la célèbre pièce Miseria e Nobiltà et de la costumière de théâtre Luisa De Filippo, Eduardo De Filippo fait ses débuts dans la compagnie de son père. Il aborde l’écriture dramatique avec Pharmacie de garde, en 1921, ainsi que la mise en scène. En 1929, il débute avec sa sœur et son frère, Titina De Filippo et Peppino De Filippo au Teatro Nuovo de Naples puis fonde, avec eux en 1931, la Compagnia umoristica i De Filippo. Après 1937, les De Filippo jouent principalement les pièces d’Eduardo dont l’audience s’étend à toute l’Italie. En 1944, les deux frères se séparent. Puis en 1946, la compagnie devient La compagnia di Eduardo.

Pour l’ensemble de ses contributions à l’art, il a été nommé sénateur à vie par le président italien Sandro Pertini. Il a été candidat au Prix Nobel de littérature en 1975. Eduardo De Filippo est enterré au cimetière de Campo Verano à Rome.

La marionnette nous a été commandée par une habitante de Casarano dans les Pouilles.  Admiratrice inconditionnelle de l’acteur italien, elle a eu connaissance de l’atelier par une partie de sa famille résidente en Belgique

Centre de la marionnette liégeoise de Saint-Nicolas, Edouardo de Filippo à Casarano

Les Porais Tilffois

Le carnaval de Tilff voit le jour en 1952 et c’est naturellement que les « créateurs » portent sur les fonds baptismaux l’année suivante un groupe afin de prendre part à la liesse. Les Porais tilffois sortent donc pour la première fois au Laetare le 15 mars 1953.

Vêtus d’une salopette blanche, d’une cagoule verte dentelée où sont cousus des grelots, d’un ceinturon muni de cloches, de jambières en raphia, le costume est complété par un fouet ( de raphia) et d’un chapeau cylindrique, en carton!! à l’époque, terminé de feuilles en osier figurant les feuilles des poireaux. Au fil des ans, le costume s’est amélioré mais n’a guère changé et il est devenu le célèbre costume que tout le monde connaît aujourd’hui.

Les Porais tilffois sont devenus en quelques années la première figure du Carnaval de Tilff. Emblème de Tilff, ils portent haut les couleurs de leur Cité en sillonnant les routes de Belgique et de l’étranger. 

Cette marionnette nous a été commandée par une  taverne renommée de Tilff qui souhaitait mettre à l’honneur les groupements culturels et folkloriques locaux.

Centre de la marionnette liégeoise de Saint-Nicolas, Porais de Tilff

Les patrons de la société d’ingénierie informatique DEUSE

Deuse, c’est une équipe d’une trentaine de personnes composée d’ingénieurs-développeurs, de profils orientés business, marketing et communication qui propose leurs services dans des projets innovants et audacieux en développant des solutions digitales qui répondent aux problématiques complexes des entreprises.

L’entreprise  a été fondée et est dirigée par Maxime et Julien Deuse, deux frères jumeaux, passionnés d’informatique dès leur plus jeune âge.

Les marionnettes à leur effigie nous ont été commandées par l’équipe d’ingénieurs-développeurs, en guise de cadeau de fin d’année 2022, pour leurs patrons.

Centre de la marionnette liégeoise de Saint-Nicolas Maxime et Julien DEUSE informatique

Nanesse Josée à la Taverne « Tchantchès et Nanesse » en Outremeuse

La Taverne Tchantchès et Nanesse à Liège, en plein cœur d’Outremeuse, dans un cadre authentique du 16e siècle, est une institution mythique qui accueille ses hôtes autour d’un feu de bois et sous le regard de véritables marionnettes liégeoises.

Un restaurant du terroir où François Ducroux et son fils William nous font apprécier la cuisine traditionnelle liégeoise. A partir de produits locaux et de saison, la cuisine de la Taverne Tchantchès & Nanesse c’est la rencontre du terroir et de la tradition avec un twist de modernité.

Parmi les nombreuses marionnettes présentes, figurait celle, réalisée par Denis Fauconnier, d’Henri DUCROUX, père de François et fondateur de l’établissement. Depuis dix ans, Henri attendait l’arrivée, à ses côtés de Nanesse-Josée, son épouse.

Le Centre de la Marionnette de Saint-Nicolas s’est chargé de ces retrouvailles en fabriquant la marionnette, remise à François ce 20 octobre 2022.

Centre de la marionnette liégeoise de Saint-Nicolas, Nanesse Ducroux à la taverne en Outremeuse

Tchantchès et Nanesse chez le coiffeur

Bienvenue chez L/G Barbershop, un superbe barbershop situé à Liège, à proximité de la Cathédrale Saint-Paul de Liège.

Dans un bel espace entièrement dédié à la beauté des cheveux, Emilien  accueille pour un délicieux instant entre hommes. Ici, savoir-faire et bonne humeur se marient à la perfection et créent une atmosphère des plus agréables. Coupe de cheveux tendance ou classique ou encore taille de la barbe et soin du visage, un large éventail de prestations de qualité s’offre aux clients.

Emilien d’L/G Barbershop,  nouveau rendez-vous beauté en plein cœur de Liège, après avoir visualisé une de nos expositions, a souhaité que nous réalisions le mythique couple liégeois pour orner son établissement.

Aujourd’hui, Tchantchès et Nanesse, fabriqués à l’atelier, posent fièrement en vitrine du Barbershop.

Centre de la marionnette liégeoise de Saint-Nicolas,Couple pour Barbershop

Léon et Berthine chez un particulier amoureux de marionnettes liégeoises

Léon et Berthine sont les enfants (supposés) de Tchantchès et Nanesse. 

C’est ce couple d’enfants qu’un particulier liégeois, très attaché au folklore de sa ville, grand collectionneur de marionnettes et soucieux de la pérennisation du patrimoine culturel, nous a demandé de sculpter en reproduisant, sur les petits personnages de bois, son visage et celui de sa soeur jumelle, lorsqu’ils étaient enfants.

Autre point remarquable, les marionnettes de Léon et Berthine ont été habillées avec les propres vêtements d’enfants du quémandeur et de sa soeur, tels qu’ils les portaient sur les photos de référence.

Mission accomplie. Les jeunes enfants de Tchantchès, siègent maintenant aux côtés de nombreuses autres marionnettes dans une jolie demeure de la montagne de Büren.

Centre de la marionnette liégeoise de Saint-Nicolas, Léon et Berthine

Nanesse, voisine de Mannekenpis à Bruxelles

Authentique taverne située à proximité du Manneken Pis, le Poechenellekelder reste une référence tant pour les résidents de Bruxelles que pour les touristes. L’atmosphère réduite et les murs recouverts de vieilles photos, de gravures  et de marionnettes donnent à l’endroit un véritable charme.

Entrer au Poechenellekelder, c’est embrasser l’histoire millénaire de Bruxelles… C’est pousser la porte d’un véritable estaminet, rencontrer Manneken Pis, s’asseoir à la table des héritiers de gildes centenaires et entendre murmurer les comploteurs bruxellois contre Philippe II, roi d’Espagne…

Mais parmi ces marionnettes, essentiellement bruxelloises, existait un Tchantchès liégeois orphelin de sa Nanesse. Afin de rompre ce célibat forcé, une Nanesse nous a été commandée et a été livrée ce 24 septembre 2022 après avoir été fabriquée en un peu plus de 72 heures. Terrible challenge réussi à la plus grande satisfaction des demandeurs et de l’heureux bénéficiaire de ce cadeau qui peut maintenant accrocher Nanesse aux côtés de son Tchantchès.

Centre de la marionnette liégeoise de Saint-Nicolas, Nanesse commande Bruxelles

Un Djâle de plus à Tilff

Alors que le balbutiant Carnaval de Tilff s’installe doucement, en 1953, un groupe de jeunes enthousiastes décident de participer aux festivités carnavalesques

Jenny Sluse et Raymond Regnier suggérèrent un costume lié à la fameuse légende du village : celui des diables. Ce déguisement évoluera au fil des années pour devenir le costume que nous connaissons à l’heure actuelle. En effet, la légende du groupe glorifie le combat qu’ont mené Bièt’mé et ses compagnons contre le dragon qui terrorisait le village. On raconte en effet qu’il fallait être un beau diable pour tenter pareille entreprise… Ainsi, la figuration habituelle du diable n’est pas celle que l’on imagine : il ne s’agit ni de l’évocation de l’enfer, ni la représentation d’un mauvais esprit, mais plutôt l’image d’un coquin astucieux qui emporte la victoire grâce à sa ruse et son courage.

En parade, les « Djoyeus Djâles » exécutent une danse caractérisée par sa cadence vive et allègre qui symbolise la joie des Cortisiens lors de la délivrance de leur bourgade de l’emprise du dragon.

Cette marionnette nous a été commandée par une  taverne renommée de Tilff qui souhaitait mettre à l’honneur les groupements culturels et folkloriques locaux.

Centre de la marionnette liégeoise de Saint-Nicolas, Djâle de Tilff

Des marionnettes pour Bouli Lanners

Bouli LANNERS, comédien, scénariste et réalisateur belge de renommée internationale a sollicité l’aide du Centre de la Marionnette de Saint-Nicolas, pour la relance d’un petit théâtre de marionnettes liégeoises.

Compagnon d’Elise ANCION, fille de feu Jacques ANCION, marionnettiste-sculpteur du célèbre théâtre Al Botroûle, rue Hocheporte à Liège, Bouli LANNERS souhaite perpétuer la tradition de son beau-père en relançant une activité théâtrale. Celle-ci déménagera cependant à Cointe, sur les hauteurs de Liège et prendra le nom du « Théâtre (transmissionnaire) de la couverture chauffante ».

Héritant d’une grande partie des marionnettes de Jacques ANCION (produites par lui-même ou issues des collections de Engels, Boucha, Verrees, Pinet, …), Bouli souhaite cependant aussi créer des spectacles originaux faisant appel à de nouveaux personnages comme un adulte et un enfant de race noire, un marocain adulte et une femme autre qu’une princesse traditionnelle. Il trouvait aussi son Tchantchès et sa Nanesse comme un peu trop vieux et acariâtres. Nous leur avons administré une cure de Jouvence. Un « gentil Adelmo » est aussi venu enrichir sa collection.

Il nous a commandé ce travail de fabrication de marionnettes de novo en même temps que la restauration d’anciennes marionnettes abîmées par le temps.

 

Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, Michel, Adulte et enfant noirs, commandes pour Bouli Lanners
Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, Commande de Bouli Lanners 2
Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, Commande de Bouli Lanners 1
Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, Michel, homme marocain, commandes pour Bouli Lanners
Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, Michel, femme, commandes pour Bouli Lanners copie
Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, La commande de Bouli Lanners
Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, Michel, Tchantchès et Nanesse pour Bouli Lanners 2 copie
Centre de la Marionnette de Saint-Nicolas, Michel, gentil Adelmo tête pour Bouli Lanners copie

Ultérieurement, Bouli Lanners avait encore souhaité la réalisation d’une marionnette figurant un enfant en surpoids, ayant été sollicité pour parrainer une campagne pour lutter contre l’obésité infantile. Dans le même temps, il nous a commandé un second Tchantchès « modernisé » et rajeuni.

Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, Michel obésité infantile pour Bouli Lanners
Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, Michel un autre Tchantchès pour Bouli Lanners

Des marionnettes de 45 cm pour le Musée de la Vie Wallonne

Installé au coeur de Liège, et rénové depuis 2008, le Musée de la Vie wallonne propose un regard original et entier sur la Wallonie du 19e siècle à nos jours.

Le Musée propose régulièrement des expositions temporaires, réparties entre deux espaces, articule son offre autour d’un large panel d’activités pour tous autant qu’il accueille et collabore à de nombreux événements.

Il perpétue l’art de la marionnette liégeoise et le répertoire traditionnel dans le cadre authentique de son théâtre, propose de nombreux débats de société grâce à sa programmation de conférences, invite ses publics à s’interroger sur des questions de société par les colloques qu’il organise, s’ouvre aux chercheurs par son Centre de Documentation et la richesse de ses fonds,…

Le Musée, c’est tout un patrimoine géré par une équipe dynamique, au service et à l’écoute de son public. C’est un univers en perpétuelle évolution!

Le Musée nous a proposé de lui soumettre des prototypes du mythique couple de Tchantchès et Nanesse, en marionnettes de taille un peu inhabituelle  et plus grande (45 cm) que celles habituellement exposées à la vente-souvenir dans sa boutique touristique.

Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, marionnettes de 45 cm pour le Musée  de la vie wallonne

Des Tchantchès pour une avant-première au Trocadéro

Le lundi 28 août à 11 heures au Trocadero de Liège, Monsieur Kévin Mavakala, directeur du Festival International du Cinéma de Kinshasa, a présenté le 10 ème festival du FICKIN et en primeur liégeoise les 9 films belges sélectionnés officiellement pour le FICKIN qui aura lieu du 14 au 21 octobre 2023 à l’Académie des Beaux-Arts de l’Institut Français à Kinshasa. Tony Cavaleri à la grande fierté de faire partie de cette sélection officielle du FICKIN avec son court métrage LA LEGENDE DE TCHANTCHES (figure emblématique liégeoise) et LA TULIPE NOIRE, d’après l’œuvre magistrale d’Alexandre Dumas, qu’on ne présente plus. Une après midi sera organisée le 24 Septembre au Trocadero de Liège pour la présentation du film. Dans ce contexte, Monsieur CAVALERI a demandé à l’atelier une marionnette de Tchantchès de 80 cm, assez basique, qui siégera sur la scène et cinq autres petites marionnettes à offrir à ses invités.

Un couple de Tchantchès et Nanesse en 45 cm

Une gentille cliente, Mme M. nous a demandé un couple de Tchantchès et Nanesse à offrir. Les longueurs conventionnelles de 60 cm ou 80 cm lui paraissant excessives, elle aurait souhaiter un couple d’une hauteur d’environ 45 cm, taille plus souvent réservée aux marionnettes de facture assez élémentaire. La difficulté résidait donc dans le fait de faire une marionnette sculptée et articulée conventionnellement, dans une taille réduite.

Michel couple 45 cm pour Mme Matonnet copie
Michel couple 45 cm pour Mme Matonnet 2

Un bas relief de Tchantchès pour François DUCROUX

Lors de la participation au marché de Noël 2023, à la taverne Tchantchès et Nanesse, en Outremeuse, son propriétaire, François DUCROUX, avait émis le désir d’acquérir une pièce exposée, à savoir un bas-relief en vue de 3/4 du Sieur Tchantchès. L’atelier a décidé de lui offrir en remerciement pour son accueil chaleureux et récurrent au fil des ans, dans son établissement.

 

Davantage de photos concernant cet évènement de notre atelier sont consultables dans les actualités en cliquant sur le lien suivant

François DUCROUX, propriétaire de la Taverne Tchantchès et Nanesse,  Michel MEURISSE, Jean François HENKINET et Henri BADER, respectivement secrétaire, président et trésorier du Centre de la marionnette de Saint-Nicolas.

Centre de la marionnette de Saont-Nicolas- Marché de Noël 2023 à la taverne Tchantchès et Nanesse09

Christian SPITS, écrivain et promoteur du Wallon

Christian Spits, pendant plusieurs décennies, a subdivisé son temps entre l’univers cité de Liège, errances créatives en Irlande ou ailleurs, et une implication pas toujours très assidue dans l’entreprise familiale liée au secteur horeca.
Dilettante, grand voyageur du réel et de l’imaginaire, cet amateur essentiellement autodidacte se veut pour seule ambition de partager avec son « public » ce qui le fait vibrer dans l’espoir de lui apporter quelque fragment de bonheur.
Depuis 2012, il se consacre essentiellement à l’écriture. Éclectique, il passe volontiers de la rédaction d’articles à des récits biographiques ou de voyage, en visitant surtout le roman. 
Récemment, il a eu le projet de promouvoir le wallon dans les écoles, en s’aidant de marionnettes, à son effigie et celle de sa petite fille, Alice, marionnettes qu’il nous a demandé de réaliser.
Centre de la Marionnette de Saint-Nicolas, Michel, Papy et Alice version 3
Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, Michel, Papy et Alice colorisés
Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, Michel, Papy et Alice colorisés in toto
Centre de la marionnette de Saint-Nicolas- commande de marionnette personnalisée
Centre de la marionnette de Saint-Nicolas- commande de marionnette personnalisée
Centre de marionnette de Saint-Nicolas, Michel, Christian et Alice copie

Le souffleur de verre de Seraing

Christophe Genard manie le verre comme personne. Avant de devenir maître verrier et souffleur de verre, l’artiste occupait la fonction de commercial pour le circuit industriel de la route du feu, sur le site historique du Val Saint-Lambert, à Seraing. De son bureau, il voyait chaque jour des souffleurs de verre animer des ateliers de démonstration face à des visiteurs intrigués. Un jour, il se faufile parmi eux. Nous sommes en 2002. «J’ai été fasciné par cette matière incandescente. J’ai alors demandé au maître verrier chargé de l’animation de faire un essai. C’est ainsi que je suis devenu accro à cette matière, et à toutes les possibilités qu’elle offrait. Ma curiosité s’est alors transformée en passion, et j’ai troqué ma casquette de commercial contre des cannes de soufflage. Je ne l’ai jamais regretté», nous explique Christophe qui a lancé son propre atelier en 2016 (Sudinfo 2022).

Une marionnette de 80 cm nous a été commandée à son effigie

Centre de la Marionnette de Saint-Nicolas, Michel Le souffleur Christophe Génard 1 copie
Centre de la marionnette de Saint-Nicolas, Michel Le souffleur Christophe Génard 2 copie

Freddie et le médecin

Le docteur Philippe B., médecin généraliste aujourd’hui à la retraite est un fan inconditionnel de Freddie Mercury, chanteur mythique du groupe britannique Queen aujourd’hui disparu. Le docteur B  a souhaité l’effigie de Freddie Mercury, sous forme de marionnette traditionnelle liégeoise à tringle.

Notre atelier s’en est chargé…

Centre de la marionnette de Saint Nicolas, Michel, Freddie pour le Dr Bodson copie

Tchantchès en maison de retraite

 

 

 

 

 

Il y a peu, Bouli LANNERS nous a contacté, à la demande d’un de ses amis, Roger, dont l’oncle avait été admis en maison de retraite.

Pour rompre la solitude que ce vieux monsieur vivait, il nous a demandé de lui sculpter un Tchantchès dont l’oncle ne se sépare plus même lors de ses promenades extérieures.

Commentaires de son neveu Roger: « étrange boucle temporelle où avec l’âge venu, l’homme reprend des gestes d’enfant ».

Mission accomplie pour notre part dans la lutte contre la solitude chez les personnes plus âgées, grâce à la magie des marionnettes.

Tchantchès en maison de retraite